Le site web de La Courroie est officiellement lancé ! L’occasion de revenir sur la naissance, les modalités et les défis qui entourent ce projet.

Inventer son métier

La création et la formalisation de ce projet d’activité m’ont souvent donné l’impression de réaliser un exercice complètement inédit : celui de devoir inventer mon métier. Mettre des mots sur les compétences développées dans des contextes divers, identifier le fil conducteur parmi des expériences passionnantes mais parfois sans lien apparent évident. C’est en me prêtant au jeu du bilan de compétences que j’ai pris conscience du challenge. J’ai également réalisé l’importance de s’octroyer un temps d’arrêt pour faire le lien entre plusieurs chapitres juxtaposés, pour mieux poser les jalons de l’étape d’après, avec la sensation satisfaisante que la boucle est bouclée.

Choisir un statut juridique

Après avoir étudié plusieurs options et rencontré plusieurs structures (BGE, Maison de la Création de l’Entreprise ou encore L’Ouvre-boite 44 entre autres), mon choix s’est finalement orienté vers le statut “autoentrepreneur”. Ce dernier me permet de tester la viabilité du projet, de limiter les taxes en bénéficiant de l’ACCRE tout en envisageant une évolution à moyen-terme soit en création d’entreprise, soit en portage salarial (en intégrant notamment une coopérative).

Gravir la montagne administrative

La partie immergée de la création d’entreprise reste la bataille administrative qu’il faut être prêt à mener. SIRET, Code APE ou Sécurité Sociale des Indépendants n’ont désormais (presque !) plus de secret pour moi. Une fois gérées ces formalités, il ne me restait plus qu’à ouvrir un compte bancaire professionnel (après avoir essuyé deux refus sans motifs explicites apparents) et le tour était joué.  Je dispose désormais du nécessaire juridico-administratif pour assurer mes prestations et pour les facturer.  

Premiers pas sur les réseaux sociaux

Parce qu’ils sont désormais indispensables pour pouvoir communiquer et donner de la visibilité au projet, La Courroie s’est dotée d’une page Facebook, d’un compte Twitter et d’un compte Instagram que je vous invite bien entendu à suivre pour ne rien rater de notre actualité !

 

 

 

libero consectetur quis, id facilisis luctus Nullam